Un nano-moteur dont on contrôle le sens de rotation

CNRSLa course au nano-moteur se poursuit : voilà désormais que des chercheurs du CEMES du CNRS, en partenariat avec l’Université d’Ohio, viennent de produire un moteur moléculaire, en or et ruthénium, qui fait moins de 2 nanomètres. Pour le moment le moteur fonctionne à des températures proches du 0 absolu, mais on attend avec impatience les applications médicales.

Pour en savoir plus :

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 593 - 19 février 2013, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.