Un atoll énergétique en mer pour stocker de l’énergie

Stocker l’énergie devient le quotidien des pays qui ont mis en place des démarches « Facteur 4 » (efficacité énergétique et renouvelables). La méthode la plus courant est celle du pompage-turbinage, qui reposait jusqu’à maintenant sur une déclivité conséquente entre deux bassins successifs. Ce qui n’est pas forcément simple en plaine.

C’était sans compter sans l’inventivité de nos voisins belges. Deux projets se développent pour construire en mer des atolls énergétiques, qui couplés à des éoliennes en mer permettent de répondre à la demande énergétique facilement.

step2 projets actuellement, portés par Belwind et C-Power, alimenteront fin 2013 environ 600 000 foyers grâce à l’éolien offshore, principalement autour de Zeebrugge. C’est pourquoi le comité portuaire de Zeebrugge et le ministre belge de l’économie ont présenté le 16 janvier 2013 le projet de construire une île en mer du Nord pour stocker l’énergie éolienne lorsque elle est excédentaire.

Le principe en est dramatiquement simple et pertinent : l’île artificielle, en sable, est à proximité immédiate des éoliennes, et comporte un puits de 30m de profondeur. Quand la production est excédentaire, on vide le puits  A l’inverse, quand la demande est forte, le puits se remplit, et l’eau passe au passage par des turbines hydrauliques qui génèrent également de l’électricité complémentaire. Simple, efficace et brillant. Le projet est porté par un consortium international, et devrait prendre cinq ans. L’atoll pourra également devenir un refuge de biodiversité marine, notamment pour les oiseaux.

Pour en savoir plus :

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 593 - 19 février 2013, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.