Cherbourg se chauffe à l’eau de mer

Sortir de l’impasse du chauffage électrique des habitations est l’un des principaux défis d’efficacité énergétique et de modernisation de l’habitat auxquels notre pays est confronté. Chacun doit y jouer sa part. La ville de Cherbourg l’a bien compris, et équipe désormais un quartier entier de pompes à chaleur utilisant l’eau de mer, pour chauffer plus de 1300 logements. Par ce dispositif, la ville évitera l’émission de plus de 1 700 tonnes de CO2 chaque année.

Le dispositif se compose de deux pompes à chaleur (2,2 MWh au total), reliés dès la fin d’été 2013 à un réseau souterrain afin de pomper l’eau sous le bassin de commerce du port. Il permettra également de diminuer de près de 30% la facture énergétique des habitants.

Pour en savoir plus :

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 593 - 19 février 2013, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.