Quand le covoiturage se repère à chaque coin de rue

Le covoiturage devient désormais un phénomène de masse aux Etats-Unis, établissant les prémices de l’économie du partage que le maire de San Francisco souhaite promouvoir.

On connaissait SideCar, mécanisme de covoiturage contre don volontaire, ou bien Uber et Zimride, sensiblement sur le même modèle. Voici désormais que de nombreux véhicules particuliers s’ornent, notamment en Californie, d’une énorme paire de moustaches roses.

Ces initiatives se heurtent à des barrières juridiques, tant initiées par les taxis que les pouvoirs publics. Anecdote qui démontre si besoin était que l’économie du partage, inéluctable, doit composer avec des lois qui lui sont fondamentalement et résolument hostiles.

Pour en savoir plus :

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 591 - 06 novembre 2012, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.