S’éclairer et recharger ses appareils partout dans le monde, à moindre coût

Un peu de lumière pour lire, et de quoi recharger son téléphone portable…voilà un besoin très universel à satisfaire, juste après l’accès à l’eau, à l’alimentation et au savoir. Ce fut également tout d’abord un sujet de projet à Centrale Paris, puis la raison d’être de Solar 21, jeune entreprise innovante qui commercialise Mona.

Selon son créateur Edgard Hardy, Mona est « une solution pour permettre aux élèves de faire leurs devoirs, aux commerces ou aux dispensaires d’ouvrir le soir. Ce n’est pas une lampe de jardin, elle est conçue pour l’intérieur, en remplacement de la lampe à kérosène, source de CO2, ou de la bougie, qui cause des accidents ».

D.R. Solar 21 – Mona présentée par M. Edgard Hardy

D.R. Solar 21 – Mona présentée par M. Edgard Hardy

Mona est donc l’assemblage d’un petit panneau photovoltaïque, d’un éclairage à LED et d’un port USB pour brancher son portable. Elle peut procurer 9 heures d’éclairage et recharger le portable avec 5 à 7 heures d’éclairement.

La société s’appuie sur ses réseaux pour vendre le produit à prix coutant en Afrique, et vise des usages diversifiés en Europe et en Afrique, comme la plaisance ou la randonnée, pour diversifier ses marchés. Cette entreprise, qui a décroché en 2010 le prix « Innovation et Futur » du conseil régional de Haute-Normandie,  est notamment distribuée dans le réseau Nature & Découverte. Les premières productions sont effectuées en Chine, mais Solar 21 désire produire dès que possible dans les pays consommateurs.

Pour en savoir plus :

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 583 – 29 mars 2011. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.