On arrive presque à mettre l’hydrogène en boite…

Stocker l’hydrogène.vu la taille de la molécule, c’est très souvent un problème. Gazeux, ça demande de l’espace, liquide beaucoup d’énergie. Et si on essayait solide ?

Telle est la solution envisagée conjointement par EADS et l’Université de Glasgow, pour un système qui puisse supporter les conditions aéronautiques. Cette solution repose sur des réservoirs en hydrure de magnésium, modifié à l’échelle nanométrique pour stocker l’hydrogène comme une cellule d’abeille, dans de bonnes conditions de légèreté et de sécurité.

Ce système, appelé Hydrisafe, est désormais transféré à la start-up écossaise Hydrogen Horizons. Après Carmat (cœur artificiel), peut-être verra-t-on en Hydrisafe une formidable technologie de rupture incubée par EADS.

Pour en savoir plus :

Cet article est dédié à Frédéric Picard.

Share
Ce contenu a été publié dans Edition 583 – 29 mars 2011. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.