Le Japon mise sur la transition électrique

Plus de 4 ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima Daïchi, le Japon est plus que jamais dans la transition vers une société post-nucléaire, sobre en carbone et riche en énergies renouvelables.

Fukushimas-Floating-Wind-Project-Takes-Step-ForwardAinsi, la province de Fukushima sera bientôt connue – aussi – comme hébergeant l’éolienne flottante la plus grande au Monde. Mesurant 190 mètres, portant 3 pâles de 80 mètres chacune, cette éolienne va pouvoir produire 7GW, soit la plus grande puissance éolienne du Japon, et aussi la plus grande puissance du monde en mer.

Dans un autre registre, beaucoup plus local cette fois, la société Kawasaki Trading a testé à Fukuoka un système de partage libre-service de vélos à assistance électrique, chargés par des sources 100% renouvelables. station_velo

 

Utilisant l’énergie éolienne et l’énergie solaire, le dispositif alimente des vélos électriques, dotés d’une autonomie de 30 km chacun…voici qui pourrait inspirer avantageusement Vélib, Autolib et autres dispositifs partagés pour aller vers une mobilité 100% renouvelable.

Pour en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 605 - 4 août 2015 | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Le Japon mise sur la transition électrique

Pour devenir plus accessible, l’éclairage à diode fait preuve de souplesse

pedot_lcpoLes diodes électroluminescentes n’en finissent pas de nous étonner. Elles deviennent désormais souples et transparentes, pour s’adapter à des textiles, des voiles ou écrans aux formes les plus variées.

Ainsi, le laboratoire COMEDD de Fraunhofer Institute vient de mettre en place un dispositif encrant un polymène conducteur, le PEDOT, sur un film polymère flexible. Cette technique permet d’imprimer des films Oled, et apporte de très nombreuses applications potentielles. Il a été soutenu par le CNRS et l’Agence Nationale de la Recherche française.

Pour en savoir plus :

Crédits image : Oled flexible produite sur un substrat organique. 
Les diodes sont fabriquées par le Fraunhofer Comedd et l’électrode transparente est préparée au LCPO. 
© LCPO / Fraunhofer Comedd
Share
Publié dans Edition 605 - 4 août 2015 | Commentaires fermés sur Pour devenir plus accessible, l’éclairage à diode fait preuve de souplesse

Les grandes profondeurs bientôt accessibles ?

On ne connait que très peu de l’océan. L’association écossaise des Sciences de la Mer a lancé, avec le Pr. Ronnie N. Glud, basé à University of Southern Denmark, une grande campagne d’exploration, à l’aide d’un robot autonome qui peut plonger jusqu’à 11 000 mètres de profondeur et faire une large gamme de prélèvements49368_350x280_72_DPI_0.

Cette initiative, tout comme le projet Sea Orbiter de Jacques Rougerie qui lui vise à parcourir l’océan 10 mètres sous la surface, devraient nous permettre d’appréhender un peu mieux la vie marine.

Pour en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 605 - 4 août 2015 | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Les grandes profondeurs bientôt accessibles ?

Les voiles de bateau deviennent productrices d’électricité

Voilà que les voiles de bateau, en plus de mouvoir le bateau, deviennent productrice l’électricité. C’est l’œuvre de Alain Janet, dirigeant de la voilerie UK Sailmakers France et nouveau créateur et dirigeant de Solar Cloth System, société française basée à Mandelieu.

La technologie utilisée, CIGS (pour cuivre, indium, allium, sélénium), permet de tisser des supports minces de 65 microns, et ainsi d’avoir des cellules encapsulées dans les tissus polyester des voiles, légères et flexibles. Les cellules ainsi encapsulées captent le soleil sous différentes directions et s’encrassent peu, permettant une puissance embarquée théorique de 1 kW pour un voilier de 16 mètres.

SolarCloth-730x365Un prototype a été installé lors de la Route du Rhum 2014, sur le navire Défi Martinique, et a démontré la viabilité du concept, et la résistance de la connectique. De nombreuses autres applications peuvent être envisagées, notamment dans le bâtiment, le camping…

© Solar Cloth System

Ces équipement s’intègrent particulièrement bien dans le nautisme avec des hydrogénérateurs et motorisations électriques, dont ils sont les compléments naturels.

Pour en savoir plus :

 

Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Les voiles de bateau deviennent productrices d’électricité

Lancement d’un réseau de recherche sur les innovations médicales systémique en Afrique

 

La coopération allemande met en place un réseau de recherche pour les innovations médiales en Afrique Subsaharienne, doté de 50 millions d’euros. Avec une double particularité : c’est un réseau systématique, qui aborde médecine, développement et conditions de vie, et il est coordonné sur le terrain par des scientifiques africains.

Parmi les priorités, le SIDA, le diabète et les maladies cardiovasculaires, la tuberculose et les maladies infectieuses courantes, et les maladies liées au dérèglement climatique (transmises par les vers, moustiques, insectes…).

Pour en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Lancement d’un réseau de recherche sur les innovations médicales systémique en Afrique

Quand les mouches transforment nos déchets en protéine et énergie

La nature est pleine de ressources. Sa majesté des fourmis nous le montre encore, avec l’aide des chercheurs de l’Université Technique de Dresde.

Les mouches de la famille des Stratiomyidae se nourrissent de déchets organiques, par exemple la part organique de nos ordures ménagères, et produisent des larves riches en protéines. Le processus industriel pour ceci est particulièrement efficace : les fourmis acceptent de vivre dans un bioréacteur maintenu à 28°C, en fait un simple container adossé à une cogénération par exemple alimentée par le biogaz produit. C’est un mécanisme sans haute température, sans co-produit toxique, et particulièrement efficace énergétiquement. Les protéines issues des larves peuvent être utilisées en alimentation animale, en cosmétique, en énergie…et pourquoi pas en alimentation humaine.

Une in2015-schwarze-waffenfliege,property=bild,bereich=biooeko,sprache=destallation pilote est en cours d’installation, à l’impulsion de trois PME allemandes : BioS Biogas GmbH, Fischer Elektronik-Bau GmbH, Döring OHG, et avec le soutien du Ministère Fédéral de l’Economie.

© ZIM

Pour en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Quand les mouches transforment nos déchets en protéine et énergie

Des batteries à recharge rapide en pré-industrialisation en France

C’est l’aventure de Nawa Technologie, et de son dirigeant Pascal Boulanger. Issue de la Direction des Sciences de la Matière du CEA, sa technologie utilise des fullerènes pour faire des nanotubes de carbone, avec une capacité de stocker rapidement des charges électriques sur une large surface exceptionnelle. Parmi les applications, des bus qui pourraient se recharger en moins de 20 secondes tous les 2 ou 3 arrêts, avec un poids de batterie bien plus légers que les technologies existantes, et de nouveaux potentiels pour les énergies renouvelables, les data centers ou la collecte d’énergie décentralisée. La société réfléchit également à anticiper la fin de vie de ses produits et à utiliser des matériaux plus recyclables et recyclés.

 

Pour en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Des batteries à recharge rapide en pré-industrialisation en France

Butinages

  • Redonner à la fabrication et à l’ingénierie leurs lettres de noblesse en montrant le présent d’industrie et en construisant la manufacture du futur. C’est le pari du salon Manufacturing Thinking, qui se tiendra les 24 et 25 juin à Nantes. A découvrir sur http://www.manufacturing-thinking.com/
  • Découvrir et échanger sur la ville de demain. C’est le but de la plateforme centralienne Solstice 2015, à découvrir d’urgence : http://centraliens.net/solstice2015/
  • Récupérer les véhicules en fin de vie pour les recycler, c’est essentiel pour l’environnement et souvent fastidieux pour le citoyen. Le site goodbye-car.com permet d’être mis en relation très facilement avec les casses et les professionnels agréés.
Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Commentaires fermés sur Butinages

Et, dans la vraie vie, un produit

Nous avons trop parlé des textiles intelligents dans cette rubrique pour ne pas être à l’affut des premières nouveautés disponibles auprès du grand public. La société PORT vient de sortir un superbe sac à dos, GO LED, qui permet de signaler ses mouvements quand on se déplace, par exemple en vélo, trottinette et roller. Conçu à Paris, c’est tout d’abord un sac à dos urbain d’excellente facture, qui permet d’apporter en sécurité ordinateur, tablette, et nécessaire du quotidien. L’éclairage est très simple à usac-dos-go-led-port-designs-fleche-directionnelle_hdtiliser, il est robuste et se recharge facilement via le port USB. Et, cerise sur le gâteau, une housse de protection de pluie est cachée dans le bas du sac, et même quand elle est déployée l’éclairage continue à fonctionner. Une vidéo de présentation est sur Youtube – http://bit.ly/1G2IpvZ, et le sac est largement disponible dans les magasins en France, au prix public conseillé de 149 euros.

© Port Design

Pour en savoir plus:

Share
Publié dans Edition 604 - 9 juin 2015 | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Et, dans la vraie vie, un produit

Que faire des briques alimentaires usagées ? Du mobilier urbain

Un entrepreneur de Montmorillon, dans la Vienne, vient de trouver une réponse. En réinjectant le mélange de cartons, plastiques et aluminium issu des briques alimentaires usagées, il a développé un matériau spécifique, le Traid, qui alimente son entreprise Traidib, et lui permet de fabriquer des piquets de clôture, ainsi que d’autres éléments de mobilier urbain (bacs à fleurs, poubelles, bancs…), avec la société Urban’ext.

Pouemotionheaderr en savoir plus :

Share
Publié dans Edition 603 - 15 avril 2015 | Commentaires fermés sur Que faire des briques alimentaires usagées ? Du mobilier urbain